L'évolution des 11 de départ en Ligue 1

Comment les équipes de Ligue 1 gèrent-elles la rotation de leurs joueurs ?

Analyser l’évolution des 11 de départ en Ligue 1 donne un aperçu des contraintes relatives à la désignation des titulaires pour une rencontre. La seule logique sportive se trouve concurrencée par des problématiques liées à la gestion d’un groupe professionnel, citons :

  • Les blessures (et le covid...)

  • Les suspensions

  • L’arrivée d’un nouvel entraîneur / manager

  • Le calendrier et le rythme des compétitions

  • L’intégration des jeunes

  • La taille de l’effectif professionnel

  • Les mercatos, la valorisation de l’effectif

  • ...

Ces contraintes donnent à voir des stratégies parfois très diverses au sein de la ligue, avec comme principale finalité, la raréfaction d’un onze majeur. Un même 11 de départ apparaît 5 fois maximum cette saison, chez Brest ou Montpellier . À l’opposé, le PSG n’a jamais utilisé les mêmes titulaires.

Le détail dans l'évolution des 11 de départ du PSG montre la difficulté à fixer une équipe, en particulier chez Tuchel.

Du côté de Saint-Etienne, Claude Puel a utilisé pas moins de 32 joueurs différents pour composer ses 11 de départ.

À l'inverse, Christophe Galtier opère avec un groupe de joueurs restreint et procède à des changements par petites touches au fil de la saison.

Un tel outil permet également de voir comment l'arrivée d'un nouvel entraîneur bouleverse la hiérarchie. Nasser Larguet à l'OM , a notamment pu expérimenter avec les jeunes recrues ou les joueurs du centre de formation (qu'il dirigeait avant d'assurer l'intérim entre André Villas-Boas et Jorge Sampaoli).

Accédez à notre outil de visualisation des 11 de départ (sur un poste fixe de préférence).